Image La biométrie, une technologie au service de l'identification

La biométrie, une technologie au service de l'identification

Depuis l'invention du premier système biométrique en 1882 par Alphonse Bertillon, ce système d'identification n'a cessé d'évoluer. La biométrie est aujourd'hui considérée comme une des solutions les plus performantes pour l'identification des personnes.

Qu'est-ce que la biométrie ?

La biométrie est l'utilisation des caractéristiques comportementales ou physiques d'une personne pour l'identifier. Si auparavant, le recours à la biométrie n'était accessible qu'aux forces de l'ordre pour l'identification des malfaiteurs, aujourd'hui cette technologie est de plus en plus utilisée dans divers domaines. Mais il y a un domaine dans lequel la biométrie est très sollicitée : la sécurité. L'utilisation de la biométrie pour améliorer la sécurité a connu un essor depuis les attaques terroristes.

Ainsi, c'est pour la protection de l'entrée dans leur territoire et pour l'interdiction d'accès aux personnes douteuses que cette technologie d'identification des individus est utilisée par les gouvernements de plusieurs pays. En effet, il est plus facile de contrôler l'identité grâce à cette technologie. Par ailleurs, elle est aussi importante dans la lutte contre les immigrations clandestines, le vol d'identité, ainsi que la fraude documentaire. Les applications qui ont recours à cette technologie sont de nos jours nombreuses.

Une technologie qui facilite l'identification

Empreintes digitales et rétiniennes, reconnaissance faciale, ce sont les mesures les plus connues du public. Or, la biométrie peut utiliser plusieurs caractéristiques du corps humain. Pour cela, les caractéristiques ont été divisées en trois :

  • Mesures physiologiques ou morphologiques : ces mesures incluent les empreintes digitales, la morphologie des doigts ou de la main, les yeux grâce à la rétine et à l'iris et la morphologie du visage. Les mesures morphologiques sont celles qui sont les plus populaires. En effet, peu importe si leur titulaire est fatigué ou stressé, ou a pris de l'âge, ces mesures restent stables.
  • Mesures biologiques : salive, urine, sang, ADN, odeur.
  • Mesures comportementales : voix, dynamique des signatures (chaque personne a sa propre façon de tenir le stylo, de le déplacer, et de l'appuyer), la façon de frapper le clavier de l'ordinateur, la façon de marcher.

Ces mesures sont propres à un individu, ce qui veut dire que les caractéristiques d'une personne prises en compte dans la biométrie ne ressembleront jamais à celles d'une autre personne. Et pour ce point, cette technologie est le moyen le plus efficace pour l'identification et l'authentification des individus, et ce d'une façon rapide et fiable.

Comment la biométrie est utilisée ?

Pour fonctionner, la personne doit fournir ses données biométriques, ensuite les données récoltées sont enregistrées dans une base. Pour contrôler l'identité d'une personne, il faut aussi qu'elle fournisse d'abord ces données biométriques. On procède ensuite à la comparaison des informations biométriques collectées à celles de nombreuse autre personne qui ont été enregistrées dans la base de données.

L'un des avantages de la biométrie c'est qu'elle est précise et présente un faible risque d'erreurs. En outre, les documents biométriques à l'instar des passeports et visas sont difficilement falsifiables. Les produits d'Albert Karaziwan de la société Semlex sont par exemple dotés de plusieurs éléments de sécurité tels que la micro-impression, les guillochis et l'encre métallique.